ALCHIMI

Le duo électro-pop non-fictionnelle !

[alchimi] est un duo musical lyonnais d'électro-pop non-fictionnelle formé par Caroline et Delphine.

Leurs textes se veulent conteurs de récits intimes et sensibles, dévoilant l'expression d'un quotidien parfois invisible. -  Mise en forme Canovas A.

alchimi-bulle-170920-8.jpg

QUAND EST-CE QUE L’IDÉE DE MONTER UN GROUPE VOUS EST-ELLE VENUE ?

C : [alchimi] est né dans notre salon, en 2018, de la volonté d’exprimer nos fragilités. Cette exploration a été particulièrement cathartique. Elle nous a permis de mieux comprendre nos émotions mais aussi et surtout de les mettre en mouvement et de nous laisser surprendre. Cela a donc d’abord été une naissance intime. Puis nous avons souhaité partager nos compositions dans l’espoir qu’elles touchent et invitent chacun dans l’exploration de son unicité, de sa singularité. Nous pensons qu’il est important de donner une place à la vulnérabilité qui est en chacun de nous. 

D : En effet, nous avons choisi l’étendard [alchimi] lorsque nous avons désiré partager nos musiques au-delà de notre cercle proche. Nos compositions comportaient déjà en elles une volonté de correspondance avec l’extérieur, une sorte de mise à nu épistolaire. Nous l’avons laissées s’exprimer pleinement.

 

POURQUOI [ALCHIMI] ?

C : Nous nous sommes rencontrées en 2014 et l’alchimie fut immédiate. En musique, c’est pareil ! Créer ensemble est extrêmement stimulant. Nous sommes un tremplin l’une pour l’autre. Dans notre home studio, nous assistons parfois à la rencontre explosive de nos ingrédients. Cela donne naissance à des compositions qui sont la fusion de nos deux univers.

D : [alchimi] évoque à la fois l’évidence de notre rencontre artistique mais aussi la fusion des mots et des sons comme expression de nos émotions.

alchimi-envie-d-envol-caroline02.jpg
alchimi-envie-d-envol-delphine02.jpg

VOTRE INSPIRATION ? 

C : Tout ! La beauté est partout ! Une lumière, un son, une odeur, un ressenti... peuvent m’inspirer une musique et/ou un texte. Notre approche artistique est très sensuelle.

D : C’est principalement le quotidien qui nous inspire. Les injustices, les différences, les pressions... Un quotidien parfois dur, parfois fantasmé ou rêvé. Ce n’est que prétexte à créer, comme un tremplin de création.

CONCERNANT LA MUSIQUE, VOUS  AVEZ APPRIS SEULES ? 

C : Je suis autodidacte. J’ai toujours désiré faire de la musique mais j’ai dû attendre mes 32 ans avant de me lancer, avant d’oser. Depuis, il ne se passe pas un jour sans que je ne touche un instrument. Malgré mon approche sensorielle de la musique, j’ai découvert que j’aimais particulièrement la théorie. J’aime analyser la structure des morceaux qui me bouleversent. La théorie et la passion sont en réalité des approches particulièrement complémentaires. Elles me permettent  de choisir les notes qui expriment au mieux l’émotion au coeur de la composition.

D : J’ai suivi des cours de clavier quand j'étais adolescente, mais je m’ennuyais énormément à reprendre des morceaux. J’ai appris la guitare avec un ami de la fac. J’ignorais à cette époque que ce qui me plaisait, c’était de créer des morceaux personnels. J’ai découvert ça en 2018, en faisant l’acquisition d’un clavier midi. Cela a été une révélation, pour nous deux d’ailleurs !

VOTRE ALBUM "ENVIE D'ENVOL" EST ENFIN DISPONIBLE, QUELLE EST SON HISTOIRE ? 

C : Envie d’envol c’est l’histoire d’un chapitre de nos vies. Il est à la fois l’expression d’un malêtre et une déclaration d’envie à la vie. En ce qui me concerne, c’est le chapitre qui m’a conduit de la chute au tremplin, de mon point de non-retour à une nouvelle naissance. Et alors même que nous venions de clore l’album, je me suis véritablement rencontrée. J’ai découvert que j’étais autiste. J’ai enfin compris ma différence. Envie d’envol contient les prémices de ce bouleversement. Il m’a guidé vers mon émancipation actuelle.

D : Nous avions produit beaucoup de titres et certains vivaient ensemble comme une évidence.Nous avions au début un album de 26 titres ! Nous avons fait des choix, 13 titres qui, ensemble, racontent une histoire. C’est comme ça qu’est né l’album.

alchimi-envie-d-envol-duo01.jpg

QUEL EST LE MESSAGE QUE SOUHAITEZ FAIRE PASSER AVEC CE PREMIER ALBUM ? 

C : “Envie d’envol” est un titre en clair-obscur. Il a bien entendu une double lecture. Il porte un message d’espoir tout en laissant place à nos peurs, à nos noirceurs.

D : “Envie d’envol” ne traite pas des sujets standards et légers qu’on attend parfois de la musique pop. Nous sommes conscientes de la charge émotionnelle de cet album. Certes, nous dénonçons des choses, mais nous souhaitons aussi envoyer un message d’amour et de bienveillance. On retrouve cette volonté avec le pont musical du dernier titre de l’album. Il débute avec une émotion, puis le BPM s’accélère comme un galop libérateur.

COMMENT QUALIFIERIEZ-VOUS VOTRE GROUPE ? 

C : Hors cadre. Nous aimons surprendre et susciter des émotions. Nous avons une approche libre de la structure de nos musiques. Cette liberté s’exprime aussi bien dans l’écriture de nos textes que dans leur diction. Ils sont tantôt scandés, chuchotés, clamés ou chantés. Musicalement, nous n’avons pas de genre arrêté. Tout dépend de l’envie du moment. Nous pouvons donc explorer des univers très différents.

D : Les couplets ne trichent pas. Ils scandent un quotidien qui peut être douloureux en pleine introspection, comme dans le titre “Cicatrices”, mais également doux et nostalgique comme “Café fort”. Les refrains chantés, enjoués, transmettent l’espoir, la résilience.

QUELLES SONT VOS INFLUENCES ? 

C : J’ai été bercée par l’éclectisme du trip-hop. J’adorais sa diversité, sa manière de pousser les frontières, de sortir des étiquettes, de mêler les genres. Je crois que cela influence encore beaucoup la musique que je compose. Par ailleurs, j’adore les artistes qui choisissent si bien les mots, qu’ils déposent en nous bien plus que des syllabes. Certains mots glissent en nous des images qui nous saisissent instinctivement et nous laissent une émotion à la fois vive et ronde. Je suis aussi très attentive à la rythmique des mots. J’admire les artistes qui créent leur propre danse. Ma playlist pourrait ressembler à cela : le trip-hop d’Ez3kiel, de Roger Molls, d’Orange Blossom, le spoken word de Fauve, les textes et la rythmique de Ben Mazué, la puissance de Grand Blanc, la pop baroque de Lana Del Rey, la clarinette lyrique de Yom, le piano intime et minimal, le charme musical islandais de Olafur Arnalds, la musique instrumentale expérimentale de Grand Brothers, le flamenco, les sons d’Orient et les musiques du monde.

D : Nous avons deux bagages musicaux différents. Ado, j’ai baigné dans la pop rock, de Queen, Nirvana, The Police, Scorpion... J'étais captivée par les groupes avec un leader féminin, tels que No Doubt, The Cranberries, Texas, Alanis Morissette…Actuellement, j’ai un horizon très large. Je peux écouter le rap américain de NF, les instrumentaux magnifiques de Prequell, l’univers de Flèche Love, Tallisker ou Emily Wells, et la chanson française de Cabadzi.

QUEL EST LE TITRE QUE VOUS AVEZ AIMÉ LE PLUS ÉCRIRE ? QUEL EST CELUI QUI A LE PLUS DE SENS POUR VOUS ? 

C : “CriTAIRE de beauté” est un titre que j’ai particulièrement aimé écrire. C’est un cri du coeur contre les standards de beauté, une invitation à s’affranchir des diktats pour oser sa propre féminité. Une déclaration d’amour à la féminité dans toute sa diversité. "J’laisse aller" a une place particulière pour moi. Il traduit l’énergie de l’album. Il réconforte notre enfant intérieur et aide à tourner la page du passé.

D : “Summer storm” est pour moi un joli pied de nez au passé ! Nous parlions de résilience ! C’est un titre que j’ai écrit il y a 15 ans. Il n’a pas pris vie à cette époque. Caroline a su trouver les mots pour le faire remonter à la surface du passé.

LE FUTUR L'ALCHIMI ? 

C : Continuer d’exprimer notre sensibilité. Continuer d’expérimenter et de nous laisser surprendre. Nous venons tout juste de sortir notre single “Fierté”, un son épique et engagé pour célébrer le mois des fiertés LGBTQIA+. Un prochain single sortira cet été. Nous ne pouvons pas en révéler le thème mais c’est un titre fondateur de notre prochain album. En parallèle, nous avons décidé de révéler les titres cachés du chapitre “Envie d’envol” dans un album 100% instrumental qui déploie sa dimension onirique.