ATELIERS DE MARINETTES

La référence vintage

La boutique vintage située dans le Vieux Lyon est spécialisée dans les appareils Polaroid et argentiques. Vous pourrez y retrouver une large gamme d’appareils photo vintages, de boîtiers et de pellicules.

La boutique propose également une sélection d’anciens stocks d’usines, commerces et ateliers français, qui sont chinés puis restaurés dans leurs ateliers. Mood est allé à la rencontre de l’équipe de cette boutique remplie de pépites, pour les photographes émérites comme amateurs.  - Cloé Garnier

INTERVIEW
IMG_2256.JPG

PRÉSENTATION DE L'ÉQUIPE

L’équipe est d’abord composée de Thibault, qui a lancé Les Ateliers de Marinette en 2011. De là, il a accompagné l’évolution de la boutique et a embauché Rémy qui s’occupe du traitement des appareils photo avec Darius, également en charge de la partie gestion des commandes. Nous avons également Lucca et Jeanne en charge de la communication de la boutique et de la Limonade de Marinette, avec Apolline et Kora qui gèrent cette dernière.

COMMENT VOS PARCOURS VOUS ONT-ILS MENÉ À CES DIFFÉRENTS PÔLES AU SEIN DE LA BOUTIQUE ? 

Lucca : Nos parcours sont assez atypiques, nous sommes plutôt autodidactes. Nous venons un peu de tous les milieux mais nous avons tous cet attrait pour la photo, qu’on en fasse depuis longtemps ou qu’elle fasse partie de notre formation. La plupart du temps nous aurons toujours un lien avec ce côté artistique, une attirance pour l’art et le visuel, ce qui petit à petit nous a amené à faire de la photo. Pour ce qui est du côté technique du laboratoire, il n’y a pas vraiment de formation qui existe. C’est beaucoup de pratique et d’expérience personnelle, des astuces qu’on s’échange même au sein de l’équipe. C’est ça qui est bien avec l’argentique aujourd’hui, c’est que ce n’est plus quelque chose d’obscur et difficile à appréhender. Rien qu’avec Instagram et YouTube en même pas une minute on apprend déjà des choses à propos de cette pratique.

QUEL EST VOTRE CONCEPT ?

Lucca : Le concept est assez simple, la boutique a été créée pour que chacun puisse se replonger dans une époque qu’iel a connue, ou même découvrir une époque connue seulement de nos parents ou de nos grand-parents. Nous invitons les clients à entrer afin de vivre une réelle expérience, chaque stock d’objets vintage de la boutique a une histoire, nous pourrons la transmettre et les clients pourront à leur tour faire revivre ces objets chez eux. Nous avons également toute cette partie photographie argentique indépendante du côté vintage, où le but est vraiment de mettre en avant cet aspect de la photographie et de la rendre beaucoup plus accessible. C’est quand même une passion qui peut être en quelque sorte perçue comme « luxueuse », donc notre but est de venir casser ce marché en proposant des gammes et une sélection large à bas prix pour pouvoir vraiment démocratiser l’argentique.

IMG_4685.HEIC
Capture d’écran 2022-01-03 à 10.34.50.png

AVEZ-VOUS UNE CLIENTÈLE TYPE OU PLUTÔT DIVERS ?

Lucca : Absolument diversifiée ! Nous avons déjà nos habitués qui sont un peu les amis de la boutique, mais il y a également des professionnels, des amateurs ou simplement des curieux. Il y a par exemple, beaucoup d’accessoiristes de cinéma qui commandent chez nous, pour utiliser nos objets d’époque en guise de décors sur leurs différents tournages. Des personnes beaucoup plus jeunes, qui veulent se lancer dans la photo argentique, qui nous auront connus via Instagram ou via certains influenceurs et qui viennent chercher des conseils auprès de notre équipe. Ce type de clientèle nous permet de proposer une gamme plus appropriée aux débutants, comme des pellicules un petit peu plus pop et moins chères Dubble Film ou Revolog.

UNE ANECDOTE À PROPOS DE VOTRE PASSION POUR LA PHOTOGRAPHIE VINTAGE ?

Thibault : J’ai beaucoup d’anecdotes sur les Ateliers de Marinette depuis son ouverture, mais la plus amusante reste celle sur mon grand-père photographe avec qui je n’ai jamais parlé de photographie. C’est après sa mort que j’ai commencé à développer un lien avec la photographie argentique. Et savoir que cette passion m’a été transmise par ma famille, même si ce n’était pas par des mots, me donne envie de la partager d’avantage. C’est intéressant parce qu’en parallèle, ma passion pour le vintage m’a été activement transmise par mon père collectionneur, qui m’emmenait tous les weekends dans les marchés aux puces et les brocantes pour chiner des objets. Une vraie affaire de famille !

L'OUVERTURE DE LA BOUTIQUE A-T-ELLE COÏNCIDÉ AVEC CE NOUVEL ENGOUEMENT POUR LE VINTAGE ? 

Lucca : Le magasin était d’abord un magasin vintage, où l’on trouvait d’anciens stocks d’objets rétros. La partie photo n’est vraiment arrivée que vers 2012/2013. Thibault a commencé à revendre des Polaroids et petit à petit, tout un réseau de professionnels s’est constitué, entre les marques, les fabricants, les photographes, les fournisseurs et les laboratoires. Aujourd’hui la partie photo prend une dimension très importante dans le magasin, nous vendons de plus en plus d’objets autour de la photographie, comme des appareils, des accessoires ou des pellicules.

IMG_2243.JPG

LES ATELIERS DE MARINETTE 

46 Rue Saint Georges, 69005 Lyon - France

COMMENT FONCTIONNE LA PARTIE LABORATOIRE DE LA BOUTIQUE ? 

Darius : Nous recevons à la boutique toutes sortes d’appareils photo, que nous venons ensuite trier en fonction de leur état, avant de leur faire passer quelques tests. C’est ensuite au tour de Rémy de s’occuper des réparations, du nettoyage des appareils ainsi que de la remise en état extérieure, donc par le graissage et le décrassage, afin de leur donner une seconde vie. Ils sont ensuite mis en ligne sur notre site et disponible en boutique.

LA RESTAURATION D'OBJETS CORRESPOND-T-ELLE À DES VALEURS QUE VOUS DÉFENDEZ ? 

Lucca : Complètement. Avec la partie vintage, nous avons la volonté de transmettre une histoire pour chaque objet vintage, de la faire revivre, nous avons la même chose du côté photo, où nous allons souvent récupérer des appareils qui on déjà servi. Certains ont sûrement fait le tour du monde, et nous allons les rendre de nouveau opérationnels pour qu’ils aient une seconde vie et puissent resservir. L’objet passe de mains en mains et réécrit son histoire.

COMMENT LA PHOTOGRAPHIE ARGENTIQUE VA-T-ELLE ÉVOLUER SELON VOUS ? 

Lucca : Aujourd’hui la photographie argentique vit un véritable renouveau. Ce n’est pas juste un effet de mode, il y a un réel retour en force de la photo argentique. Nous le voyons avec nos laboratoires partenaires qui nous disent qu’ils font 10 fois plus de tirages que l’année précédente. Pour certains produits, il y a des ruptures de stocks partout dans le monde, tellement la demande est conséquente. C’est surtout le cas chez les fabricants qui ont gardé la même stratégie de fabrication qu’il y a 10 ans, et qui aujourd’hui n’arrivent plus à suivre parce qu’ils n’ont plus assez de ligne de production, comme Kodak. C’est absolument fascinant d’observer cet engouement, certains parlent même d’une renaissance.