G. FIDALI

Belles âmes féminines

Cette jeune artiste nous dévoile à travers ses clichés, l'âme qui se cache derrière chaque femmes

qu’elle rencontre. Révélant ainsi leurs véritables visages. Rédaction Choppin P.

Lyna (15).jpg

S'EXPRIMER DANS LA CRÉATION

Les créations de G. FIDALI. représentent ce qu’elle n’arrive pas à écrire, et met en images, que ce soit par la photo ou le dessin ce qu’elle est. Un support qui lui permet de raconter, représenter ses peurs, ce qu’elle aime, ce qu’elle est, sa vie. Le dessin lui permet de ne pas réfléchir et d’avoir un lien avec ce qu’elle est. La photo, pour elle, lui apporte l’échange avec la personne, apprendre à la connaître, à la comprendre.

L'IMAGE DE LA FEMME

La représentation de la femme dans ses photos lui permet de se retrouver en elle, de s’exprimer à travers elle : "J’utilise leur force pour me raconter", nous explique- t-elle. Dans ses shootings, G. FIDALI. essaye de nous apporter son regard sur le monde et c’est une façon de montrer aux femmes shootées à quel point elles peuvent être belles, être créatives et pleines d’initiatives.

Métro (21).JPG

DEVANT L'OBJECTIF

"Ce sont de belles âmes. Ce sont des filles, des femmes qui me parlent d’elles, de leurs envies, de leurs rêves, de ce qu’elles aiment, de ce qu’elles n’aiment pas à travers la photo, à travers cette esthétique", nous explique-t-elle. Jamais en quête de physique particulier, ce qui l'intéresse par-dessus tout, c'est ce qu'il y a dans leur tête et c'est ce qu'elles sont qui les rendent belles et libres. La jeune photographe ne fait pas les choses de façon simple, pour chaque mise en place de ses projets, elle prend le temps au préalable de rencontrer les modèles, d’échanger, de les écouter et de surtout les connaître. Elle met en place cette manière de faire pour créer avec les modèles. Un shooting, c'est avant tout un moment de partage. Les photos réussies ne sont que des cerises sur le gâteau.

TRAVAILLER L'ARGENTIQUE

En plus de faire un gros travail en amont avec ses modèles, G. FIDALI. travaille uniquement à l’argentique et au polaroïd : "C'est la capture du moment présent, sans retouche. L'envie de s'approprier le moment, l’instant, l'émotion et prendre le temps de le capturer" nous précise G. FIDALI. Le brut de l’argentique lui permet de dévoiler l’âme de ses modèles (leur force, leur fragilité, leur beauté, leur noirceur).

PTM178.jpg
POLA (70).jpg
L010.jpg